A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

Coup de coeur des équipes de Saint Germain de Prinçay, Saint Prouant !

Le 1er juin 1943 à l'aube, il devait être environ 5 heures du matin, les nazis sont entrés à Sochy, un petit village perdu de l'est de la Pologne, pour le "pacifier". (L'Oradour sur Glane de la Pologne). ils ont incendié les maisons et masscré la presque totalité de la population, soit plus de 200 hommes, femmes et enfants, ne laissant derrière eux que des ruines calcinées, des cadavres et quelques rares survivants.

La mère d'Anna Janko, Renia, était alors agée de 9 ans. Ses parents sont morts sous ses yeux. Elle a vu sa maison, son village,partir en fumée...

"avec son livre, Anna Janko évoque des souvenirs qui ne sont pas les siens, mais ceux de sa mère. des souvenirs que Rénia, traumatisée par ce qu'elle a vécu, n'aurait jamias pu mettre elle-même par écrit".

Auteur(s) Janko, Anna (1957-...) (Auteur) ; Wisniewski, Agnès (Traducteur)

Titre(s) Une si petite extermination [Texte imprimé] / Anna Janko ; traduit du polonais par Agnès Wisniewski.

Editeur(s) Noir sur Blanc , 2018 (53-Mayenne : Impr. Floch).

Notes Bibliogr. p. 225-226 Vivait à Sochy – l'Oradour-sur-Glane polonais – une fillette prénommée Renia, avec son papa, sa maman, son frère et sa sœur. Lorsque les Allemands sont arrivés, ils ont incendié le village et tué ses parents, ainsi que deux cents autres civils, dont des vieillards et des nourrissons. Elle a tout vu. Des années plus tard, Renia donne naissance à une petite fille, mais elle-même est restée une enfant. La petite fille s'appelle Anna Janko. Elle est aujourd'hui poétesse, romancière, chroniqueuse à succès, et c’est à 57 ans qu'elle raconte enfin le malheur arrivé à sa mère. Ou, plus exactement, le sien.

Traduit de : Mala zaglada.

Sujet(s) Guerre mondiale (1939-1945) ** Atrocités ** Pologne ** Zamosc (Pologne ; région) Massacre de Sochy (1943)

Indice(s) 943.805 3092 920